Zachary Richard  

Ce vieux rêve usé

À la mémoire d’Elphège Daigneault

À Natashquan sur la grève,
         les cabanes des pêcheurs
                  délabrées depuis longtemps.
Elles ne font plus l’affaire,
         la morue disparue dans la brume
                  l’écume des vagues
Couleur gris clair se jetant
         sur un été fané,
                  la belle saison usée par
L’emprise du temps
mourant une goutte de sang à la fois
         le désarroi et la mort
Par injection d’assimilation.
          

On meurt à Natashquan.
On meurt en Alberta.
On meurt en Saskatchewan.
On meurt à Chéticamp.
On meurt à la Baie Ste. Marie.
On meurt à Terreneuve.
On meurt à Pierre Part.

On meurt partout, les dards      
         empoissonnés de nos ennemis
                  sous la peau,
Injection intraveineux
         dans l’hôpital de Notre Dame de l’Abandon,
                  Par gré ou par déchéance.
La délivrance d’une mort rapide
         n’étant pas notre sort,
                  la souffrance étendue
Sur l’horizon du Manitoba
         Qui s’éloigne au loin                
et plus loin encore.